La torréfaction de la biomasse : Qu'est ce que c'est ?  La torréfaction de la biomasse est considérée depuis quelques années comme la voie la plus prometteuse pour la densification énergétique de la ressource lignocellulosique, qui est le principal verrou identifié pour la production à grande d’échelle de bio-combustibles ou de bio-carburant. L'image de la graine de café torréfié correspond à une étape du procédé qui se termine en "charbon vert".

 

biocoal-torrefaction-biomasse.jpg

 

La torréfaction de la biomasse : Qu'est ce que c'est ?

La torréfaction de la biomasse : cette opération unitaire consiste en une traitement thermique entre 200 et 300°C sous atmosphère inerte. Ce traitement fragilise la structure du matériau, ce qui facilite son broyage, et rend la surface hydrophobe, ce qui permet de le stocker sans risques. Un grain de café est torréfié avant d'être mis en poudre et conditionné en "pain" de 500grs. Ici le procédé fini en pellet de "charbon" pour combustion.
La torréfaction selon THERMYA

Seules quelques sociétés privées se sont lancées dans cette voie aux côtés des laboratoires publics. Voici la présentation de la société THEMRYA et son procédé innovant qui vient d’achever la construction de la première des deux unités destinées au site de torréfaction de biomasse de LMK Energy à Mazingarbe. D'une capacité totale de production de biocoal de 40.000 tonnes par an. Le biocoal produit par l’usine de torréfaction de Mazingarbe sera conditionné sous forme de pellets ou de briquettes pour approvisionner des centrales thermiques européennes.

 

torrefaction-de-la-biomasse-thermya.png

 

En valorisant une biomasse normalement peu dense et inutilisée, la torréfaction lui confère des caractéristiques qui facilitent et de rentabilisent sa collecte, son transport, son éventuel conditionnement (pelletisation) et son utilisation.

La torréfaction de biomasse par dépolymérisation, telle qu’elle est proposée par Thermya grâce au procédé TORSPYD, permet de produire un combustible de haute qualité réunissant tous les avantages de la biomasse crue, sans ses inconvénients :

  • A partir de tout type de biomasse ligno-cellulosique, quelle que soit sa granulométrie (depuis la sciure jusqu’à la plaquette G50) ;
  • Grâce à un procédé à très faible consommation énergétique, permettant des rendements massiques et énergétiques inégalés ;
  • Pour produire un combustible à haute densité énergétique, hydrophobe et facilement friable, idéal comme produit de remplacement du charbon fossile.

Cette transformation de la biomasse torréfiée est appelé par la société BIOCOAL (du charbon "vert"). 

 

International Workshop of Biomass Torrefaction for Energy

L’objectif du workshop est de réunir pendant deux jours des industriels, des chercheurs et des institutionnels, pour partager l’état de l’art et les retours d’expérience mais également identifier les verrous technologiques et/ou scientifiques restant à lever. Il se veut un lieu d’échanges fructueux, susceptibles de faire émerger de nouvelles coopérations et de nouveaux concepts.

 

Infos sur cette réunion des professionnels :

  • Organisée par l’Ecole des Mines d’Albi, le CEA, le CIRAD et la société THERMYA, 
  • la manifestation se déroulera les 10 et 11 mai 2012 
  • à l’Ecole des Mines d’Albi
  • Les journées s’organiseront autour de conférences plénières invitées (en anglais), 
  • confiées aux principaux acteurs industriels ou académiques du secteur, et de sessions poster.

 

 

Source :  http://www.mp-i.fr et  http://www.thermya.com/

 

 

 

Tag(s) : #NRJ vertes
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog