De nouvelles nappes d’hydrocarbures dérivent actuellement au large de la côte méditerranéenne. Ce fuel lourd de combustion provient d’une collision entre un porte conteneur et un remorqueur portuaire qui a eu lieu au large de Gênes (Italie). Ce fuel dérive vers les côtes françaises malgré l’intervention des services de lutte antipollution italiens. L'occasion pour présenter le programme d'observation de la Terre et de suivi de problèmes de pollution.


Romagepol_pollution_marine.jpg

JASON 2 : Mers sous hautes surveillances

Le CNES en coopération avec EUMETSAT et les organismes américains NOAA, ont envoyé la troisième génération de stallite océanographique. Le premier satellite à avoir observer les océans était Topex-Poséidon lancé en 1992 qui était 5 fois plus léger, suivi par Jason 1.

 

image ecolo-trader.fr

(suivi d'El Niño : crédit CNES)

 

Satellite océanographique nouvelle génération

Actuellement, avec les nouvelles technologies, c'est une vraie révolution pour l’océanographie, car cela va permettre de suivre les mers du globe, une sorte de monitoring, avec à la clé de nouvelles perspectives comme :

  • une meilleure prévision du climat;
  • le suivi de l'évolution des montée des mers et océans, déjà constatée comme en Méditérannée;
  • la compréhension des courants marins et des échanges avec l'atmosphère (via des tourbillons maritimes);
  • les distortions de trains d'onde provoquant des phénomènes complexes et récents comme El Niño ou La Niña dans l'Océan Pacifique ;
  • et plus "terre à terre" la surveillance des estuaires ainsi que des pollutions marines notament par les bateaux.  

image ecolo-trader.fr

pollution aux hydrocarbures : vue aérienne

 

Pollution marine

La mise en service du satellite, viendra épauler la surveillance aérienne des douanes de la Direction régionale des garde-côtes de Nantes pour la côte Atlantique. Elle permettra aussi de gagner du temps lors de pollutions accidentelles ou volontaires.

La France, et l'Union Européenne durcit lentement ses lois afin de punir sévèrement les contrevenants. Dernier en date le 6 juin 2008, le Splendid Harvest, un porte-conteneurs battant pavillon libérien, est pris en flagrant délit de rejets illicites dans le Golfe de Gascogne à la limite des eaux françaises et espagnoles. Selon Jacques Mangold, directeur du syndicat mixte de protection du littoral breton Vigipol, il n'est pas impossible que les navires tendent à "aller polluer plus loin" dans les eaux territoriales de pays moins "regardants" ou moins armés dans la surveillance de leurs eaux ...

 

Pour l'heure le préfet maritime de Méditerranée en liaison avec le ministre de l'Ecologie Jean Louis Borloo, le secrétaire d'Etat chargé des Transports Dominique Bussereau et la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno a déclenché le plan "Ramogepol". L'accord Ramoge" lie l'Italie, Monaco et la France en matière de sécurité maritime.

Des moyens aériens ont été mobilisés pour repérer les nappes d'hydrocarbure et diriger les moyens nautiques italiens et français. Le dispositif a été renforcé jeudi par un navire affrété par l'armateur du porte-conteneur. Depuis mercredi, la plupart des traces solides de fuel sont collectées "grâce à une météo clémente".

 

RAMOGE et Ramogepol : Saint RAphaël + MOnaco + GEnes

La zone d'application de ce Plan d'Intervention a une forme de trapèze ayant en son centre la Sardaigne et la Corse et dont les limites longitudinales sont l'embouchure du Grand Rhône et le feu de Capo d'Anzio.
Cette zone comprend deux sous-zones, la première où la mise à disposition réciproque de moyens est automatique, et la seconde où l'intervention conjointe est prévue seulement suite à une demande de l'autorité nationale concernée. 

 

 

Source : MEEDDM, polmar, RAMOGEPOL, ESA observation spaciale


Tag(s) : #environnement
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog