Une nouvelle pièce a verser au procès des parebènes, et que l'on retrouve absolument partout ! Un conservateur omniprésent et largement décrié à l'image du Bisphénol A. Pourtant les choses commencent à bouger, timidement. Mais si le Bisphénol A est dangereux dans les biberons, il doit l'être dans les revêtement des conserves. Si les parabènes sont dangereux, ils le sont partout ou il est présent et que nous y sommes en contact ou que nous l'ingérions ! Médicaments, gel douche et schampooing, cosmétiques .... la chasse au methyparaben, ethylparaben, propylparaben, butylparaben peut vraiment commencer !

 

 

schampoing_douche_sans_parabene.jpg

 

 

Le Monde publie ce lundi 23 mai la liste de 400 médicaments contenant des parabènes, "ces conservateurs dont la toxicité et les effets cancérigènes font l'objet de débats scientifiques et dont l'Assemblée nationale a voté l'interdiction le 3 mai".
Parmi eux, souligne le quotidien, on trouve des produits très courants comme :

  1. la Biafine,
  2. les sirops contre la toux Clarix,
  3. Drill ou encore
  4. Humex,
  5. des cosmétiques pour bébés,
  6. des antibiotiques (Joscazine, Zinat),
  7. l'antiallergique Zyrtec,
  8. etc ...

La raison d'être des parabènes est d'empêcher le développement de champignons et de micro-organismes qui pourraient s'avérer nocifs pour l'homme.
"Les 400 spécialités pharmaceutiques contenant des parabènes, sous forme méthyle ou propyle -methylparaben - propylparaben mais aussi ethyparaben ou butylparaben-, concernent environ 80 firmes titulaires d'autorisations de mise sur le marché", estime dans Le Monde Vincent Gazin, responsable de l'unité de toxicologie clinique de l'Afssaps, qui mène pour l'Autorité sanitaire une étude sur le sujet. Ses conclusions sont attendues à l'automne.

Des doutes depuis 2004

Le 3 mai, contre l'avis du gouvernement, l'Assemblée a adopté un texte présenté par le député Nouveau Centre Yanne Lachaud. Il propose d'interdire l'utilisation des phtalates, des parabènes et d'alkylphénols. La proposition de loi doit encore être avalisée par le Sénat pour être entérinée.
Le Monde rappelle que l'Afssaps s'inquiète depuis 2004 des effets pervers des parabènes, soupçonnés d'être absorbés et retenus par les tissus du corps humain après la publication d'une étude britannique.

 

 

Source : Challenges.fr

 

Pour rappel, les PARABENES font partis des substances classées cancérigènes par le rapport VIGITOX / COSMETOX de Greenpeace

 

Tag(s) : #santé
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog