La societe francaise Nass&Wind vient de lancer un service a l'attention des societes d'eolien off-shore.

 

 

carte-de-france-champs-eolien-offshore-2012

 


Nass&Wind Offshore mesure la vitesse des vents marins autour de l’île d’Yeu.


La société lorientaise Nass&Wind Offshore a mis en service le 19 juillet dernier un appareil de mesure de vent de type LIDAR (Light Detection and Ranging) installé sur la terrasse de la tour de contrôle de l’aérodrome de l’île d’Yeu (85).

 

 

LIDAR : mesure de vent

 

Le laser, dont cet instrument de nouvelle génération est équipé, balaye le ciel et mesure la vitesse des vents et les turbulences dans toutes les directions jusqu’à 200 mètres d’altitude, donc plus haut que la nacelle généralement située à 100 mètres au-dessus du niveau de la mer.

 

La qualité des mesures relevées à partir de ce site sécurisé et très bien placé va permettre d’établir avec le plus haut degré de précision possible le potentiel de production d’électricité du projet de parc éolien offshore de Nass&Wind Offshore au large des îles d’Yeu et de Noirmoutier.

Un appareil du même type avait déjà été installé par Nass&Wind Offshore en septembre 2010 à quelques encablures du site du banc de Guérande, pour le projet de parc éolien offshore de Saint Nazaire attribué en avril dernier par l’Etat au consortium constitué d’EDF Energies Nouvelles, DONG Energy, Alstom et Nass&Wind Offshore.

 

Les données collectées par ces deux appareils seront comparées et analysées quotidiennement pendant plusieurs mois. Elles permettront à l’équipe d’ingénieurs de Nass&Wind Offshore de disposer de corrélations uniques de données de vent, indispensables pour évaluer la production d’énergie de ces futurs parcs de manière fiable

Cela constitue un avantage essentiel pour Nass&Wind Offshore dans le cadre de ses discussions avec les partenaires énergéticiens et industriels avec lesquels l’entreprise envisage de répondre au deuxième appel d’offre pour la construction et l’exploitation de parcs éoliens en mer. Ce dernier devrait être lancé par l’Etat dans les prochains mois. Le développement de ce projet est attendu avec impatience par les acteurs économiques des Pays de la Loire et plus particulièrement du département de la Vendée, qui y voient l’assurance de pérenniser et renforcer l’activité générée par la construction du parc éolien offshore au large du Croisic.

 

 

 

 

 

 

Source : NASS&WIND

Tag(s) : #PME vertes
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog