Printemps 2012 : l'état des réserves en eau en France est déjà préoccupant. Malgré l'épisode neigeux de cet hiver, à 3 jours du printemps, il n'a toujours pas assez plu pour les cultures et l'élevage et les réserve en eau disponibles sont déjà basses. Inquiétant !

 

Carte de France des nappes d'eau printemps 2012

 


Situation du niveau des nappes d'eau en France 

Le niveau des nappes au 1er mars 2012 est hétérogène d'une région à l'autre.

Une grande majorité des réservoirs (80%) affichent un niveau inférieur à la normale.

C'est le cas sur la plus grande partie du Bassin parisien, sur le secteur du Rhône et dans le sud-ouest pour plusieurs grands aquifères. On peut citer les nappes de Beauce, la nappe de la Craie en Touraine ou encore les nappes du bassin de la Garonne amont. Cette situation est le résultat de plusieurs années de déficit pluviométrique.


Tendance d'évolution du niveau des nappes d'eau en France


En ce début d'année 2012, sur l'ensemble du territoire, les niveaux en baisse sont majoritaires (51%). 26% seulement des indicateurs présentent des niveaux stables et moins d'un quart des points de suivi est en hausse (24%).

Sur de nombreux secteurs et notamment sur le pourtour sud du Bassin Parisien, sur le sud-est de la France ou encore le nord du bassin Aquitain, une situation de baisse relative des niveaux est observée.

 

On note ainsi, à l'échelle nationale, que la période de recharge hivernale des nappes n'est pas encore effective.

L'absence de recharge sur les premiers mois de l'année 2012

risque d'affecter la capacité d'exploitation des eaux souterraines dans les mois à venir. 

 

Le niveau des nappes à fin février 2012 est en hausse pour 24% d'entre elles, en baisse relative pour 51% et stable pour les 26% restant.

L'état de remplissage des aquifères se maintient très majoritairement sur des valeurs inférieures à la normale en cette fin février 2012. Il est assez peu contrasté : inférieur à la moyenne pour 80 % des points suivis, égal à la moyenne pour 15 % et supérieur à la moyenne pour les 5 % restants. 

Plusieurs situations déficitaires, assez marquées, sont observées

  • Bassin Parisien, 
  • Bassin Aquitain, 
  • Rhône aval. 

Quelques situations proches de la normale marquent malgré tout le territoire dans les contextes aquifères de quelques secteurs des régions :

  • Languedoc-Roussillon, 
  • Midi-Pyrénées, 
  • Provence-Alpes-Côte-D'Azur (PACA), 
  • Franche-Comté,
  • Alsace.

 

BRGM

Le BRGM, Bureau de recherches géologiques et minières, placé sous la double tutelle du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et du Ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement est l’établissement public de référence dans le domaine des sciences de la Terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. Il remplit cinq missions : recherche scientifique, appui aux politiques publiques, coopération internationale et aide au développement, prévention et sécurité minière et formation supérieure, avec l’Ecole nationale d’applications des géosciences (ENAG). www.brgm.fr

 

 

Source : http://www.brgm.fr

 

 

 

 

 

Tag(s) : #environnement
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog